Vous êtes ici : Accueil > S'installer-transmettre > S'installer > CEPPP

CEPPP

Les flux rss du site de la Chambre d'agriculture du GardImprimer la page

Le Plan de Professionnalisation Personnalisé (PPP) est un ensemble de préconisations qui doit permettre à tout candidat éligible aux aides à l’installation en agriculture prévues à l’article D 343-3 du code rural de se préparer au métier de responsable d’exploitation agricole.

Il doit satisfaire aux objectifs suivants :

  • Compléter, si besoin, l’acquisition de connaissances et de compétences liées au référentiel métier de responsable d’exploitation agricole en fonction du projet d’installation et de l’expérience du candidat,
  • Prendre de la distance par rapport au projet en le confrontant à d’autres réalités professionnelles,
  • Appréhender de manière concrète la façon dont le projet va s’inscrire dans l’environnement économique, professionnel et social de la future exploitation dans une perspective de viabilité et d’amélioration de la compétitivité économique du projet,
  • Intégrer la dimension du cadre de vie inhérent à l’activité agricole et les aspects collectifs de l’activité agricole,
  • Inventorier les démarches et les points de vigilance en matière de santé et de sécurité au travail,  de sécurité alimentaire et sanitaire et de protection de l’environnement,
  • S’approprier les ressources et les enjeux d’une formation professionnelle tout au long de la vie pour s’adapter en permanence aux évolutions de l’entreprise et de son contexte.

Différentes actions de professionnalisation…..

  • Stages d’application en exploitation agricole en France ou à l’étranger. Durée de 1 à 6 mois.
  • Stages en entreprise, en France ou à l’étranger. Durée de 1 semaine à 3 mois.
  • Des actions de formation continue.
  • Des actions de tutorat (au sens de l’accompagnement par un référent professionnel).
  • Des actions visant à l’obtention de la Capacité Professionnelle Agricole de façon progressive.
  • Le stage de parrainage peut être une des actions préconisée.

Elaboration du PPP

  • Le PPP est élaboré par deux conseillers -dont l’un est qualifié pour l’analyse des compétences et l’autre est qualifié pour l’analyse du projet d’installation -, au travers d’un entretien  avec le candidat en tenant compte, notamment, de sa formation, de son expérience et des caractéristiques de son projet d’installation.
  • Un des conseillers fait fonction de référent.
  • Le PPP est un document co-signé par le candidat et les conseillers PPP.
  • Il comporte des actions de professionnalisation à réaliser avant ou après installation. Les actions préconisées avant sont obligatoires pour le candidat souhaitant obtenir les aides de l’Etat.
  • Le PPP doit être agréé par le Préfet
  • En cas de désaccord entre le candidat et les conseillers, le Préfet saisit la CDOA pour avis.

 
Dans tous les cas, le PPP comprend le suivi obligatoire d’un stage collectif dont la durée est fixée à 21 heures.

Quand et Comment réaliser les actions ?

Le PPP doit être agréé par le Préfet pour pouvoir débuter les actions prescrites.

Que les préconisations soient obligatoires ou facultatives, c’est le conseiller référent qui indique les démarches.

Lorsque les actions de professionnalisations ont été réalisées, le PPP peut être présenté pour validation au Préfet. Cette validation est nécessaire pour pouvoir présenter le PDE en CDOAS.

A savoir :

A - Cas des stages pratiques en exploitation agricole :
Indemnités versées par le maître-exploitant
Le montant mensuel minimum de l’indemnité versée par le maître-exploitant au stagiaire est fixé à 58 heures de SMIC horaire. Au 1er janvier 2018 cette indemnité de base pour un mois est égale à 573,04 €. Des frais de nourriture et d’hébergement peuvent être prélevés de l’indemnité de stage par le maître-exploitant.
Indemnités versées par l’Etat - pour 2018, le montant brut s’élève à :
230 € pour une bourse normale ; 385 € pour une bourse  majorée
La bourse majorée est attribuée aux personnes :
- ayant au moins un membre de sa famille à charge,
- ayant exercé une activité salariée pendant au moins 6 mois au cours des 12 mois précédant la date de commencement effectif du stage,
- qui réalise le stage à l’étranger.
B - Cas des formations dans le cadre de la formation continue :
Certaines formations sont finançables par VIVEA
C - Cas des stages pratiques en  entreprise hors exploitation   agricole  ou  organisme :
Statut à définir

Votre contact

Vous souhaitez un conseil personnalisé, une info ?

Florence ALLIO

Conseillère spécialisée

Tél : 04 66 04 50 57